Dossier : j’ai testé l’offre premium Google Play Music illimité

EDIT : Google vient d’annoncer la disponibilité d’une offre gratuite avec de la publicité pour son service de streaming musical, uniquement aux Etats-Unis pour le moment. La lecture musicale en arrière-plan et l’écoute hors ligne sont uniquement accessibles avec la version payante testée ci-dessous :

Google a ouvert son service de musique en ligne en Novembre 2011 sous le nom Google Play Music. Au départ, le service permettait uniquement l’achat de titres ou d’albums à la manière de l’iTunes Store d’Apple avec en plus la possibilité d’héberger sa propre bibliothèque de morceaux sur les serveurs de Google afin de pouvoir les lire de n’importe quel endroit. Depuis 2013, Google a ajouté une nouvelle corde à son service musical avec l’arrivée d’une offre de streaming à 9,99 euros / mois pour accéder à un catalogue d’environ 30 millions de titres en illimité, faisant ainsi directement concurrence à Spotify ou Deezer. Mais alors que vaut réellement cette offre ? A-t-elle des arguments à faire valoir pour sortir du lot ?

gpm_offres

Comme on peut le constater sur le tableau ci-dessus, la promesse de Google Play Music illimité est similaire à ce qu’on retrouve ailleurs. Le catalogue conséquent, la personalisation, les radios, les recommandations… toutes les fonctionnalités basiques sont au rendez-vous. Là où Google se différencie c’est déjà sur le modèle : ici pas d’offre gratuite de streaming financée par la publicité comme Deezer ou Spotify. En contrepartie on peut importer jusqu’à 50 000 titres de sa bibliothèque personnelle pour les retrouver partout, y compris hors connexion, un bon point ! Il est également possible, en plus du streaming, d’acheter directement des albums ou des titres qui resterons par définition disponibles même si vous suspendez votre abonnement premium.

L’abonnement à Google Music illimité se déroule via le Google Wallet dans lequel il faudra ajouter un mode de paiement (carte bancaire, PayPal…) y compris pour utiliser une éventuelle période d’essai. Cet abonnement est résiliable à tout moment via un bouton dans les paramètres de Google Music, aucun piège de ce côté là. Une fois les éléments de facturation terminés, vous arrivez sur l’interface du service qui vous demande de choisir vos goûts musicaux ainsi que des artistes que vous appréciez pour affiner les recommandations, à la manière d’un Netflix par exemple. Après ça, le streaming est maintenant disponible via cet écran :

screen_google_musicJe ne vais pas revenir dans le détails sur les fonctionnalités car c’est du basique, les radios fonctionnent correctement et les recommandations ont été plutôt pertinentes pour ma part. On a même la possibilité d’envoyer le streaming à sa TV via le Chromecast par exemple. En cherchant un peu, la première ombre au tableau concerne le mode hors connexion qui n’est tout simplement pas possible depuis un ordinateur. Cette fonctionnalité n’est présente que sur smartphone ou tablette et permet, via l’application Google Music de stocker la musique sur l’appareil. A noter au passage que les utilisateurs de la marque à la pomme ne sont pas en reste puisqu’ils peuvent aussi télécharger l’application via l’App Store.

gpm_3

 

On arrive ensuite à ce qui s’apparente pour moi au plus gros défaut de cette offre : l’ergonomie. Si l’interface est claire et plutôt jolie, elle semble être mal optimisée et fait rapidement transpirer mon bon vieux MacBook. J’ai même eu des coupures lorsque je change ou que j’ouvre un nouvel onglet dans le navigateur. Je regrette qu’une application dédiée ne soit pas disponible. Autre point concernant la classification des albums, il m’est arrivé à plusieurs reprises de voir des doublons ou des albums, artistes fractionnés, franchement pas terrible pour s’y retrouver.

Pour conclure je dirais que Google Music est encore jeune et n’est pour moi pas au niveau d’un Deezer surtout pour le même tarif. On trouve cependant des bons points comme l’importation de sa bibliothèque perso ou encore le fait que vous pouvez accéder au service sur 10 appareils avec un seul compte (contre 3 pour Spotify par exemple). Il ne fait aucun doute que le service évoluera, surtout avec l’arrivée prochaine d’Apple Music mais pour le moment, à moins que vous souhaitiez quelque chose d’intégré directement à votre compte Google, je vous conseille de bien comparer avec ce qu’il se fait du côté de la concurrence.

PourContre
Importation de sa bibliothèque personnelle jusqu'à 50 000 titres... mais interface ordinateur lourde et lente !
Accès jusqu'à 10 appareils par comptePas de hors connexion sur ordinateur ?
Intégration par défaut dans AndroidClassement des albums parfois fouillis
Interface ordinateur jolie et claire ...Quelques problèmes de lecture dans le navigateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *